Télémaque

Créé en 2005 en partenariat avec le ministère de l’Éducation nationale, Télémaque contribue à la relance de l’ascenseur social en France en accompagnant des jeunes issus de territoires fragiles qui ont le désir de réussir, mais n’ont pas les clés et les moyens de leur ambition. Les jeunes accompagnés sont élèves dans nos établissements partenaires : collèges et lycées dans la voie générale, lycées professionnels et CFA (Centres de Formation d’Apprentis) dans la voie professionnelle.

Un accompagnement dès le collège et un suivi régulier

Les inégalités s’installent dès le collège. Pour les déjouer, nous agissons auprès des jeunes dès la 5e. Télémaque est l’une des seules associations de mentorat à intervenir aussi tôt auprès des jeunes investis et à fort potentiel, et ce dans le but d’anticiper les risques d’autocensure, les difficultés liées à l’orientation et au manque d’ouverture socioculturelle. Les jeunes sont sélectionnés en concertation avec les directeurs d’établissement et les professeurs, selon trois critères de sélection : 

  1. Investissement : une attitude positive face au travail 
  2. Motivation : la volonté de faire partie du programme Télémaque 
  3. Situation sociale : boursier, résident de QPV ou niveau social équivalent

Le double mentorat sur la durée, le cœur de la démarche Télémaque

Chaque jeune sélectionné bénéficie de l’accompagnement conjoint d’un mentor de la sphère professionnelle, salarié volontaire d’une entreprise ou collectivité partenaire, et d’un mentor de son établissement scolaire. Grâce à la complémentarité de leurs regards, les deux mentors agissent dans tous les domaines : orientation, découverte du monde de l’entreprise, ouverture socio-culturelle, confiance en soi

Le mentor d’établissement scolaire – professeur, conseiller principal d’éducation ou chef d’établissement adjoint dans l’établissement du jeune – connaît bien l’élève et assure le lien avec la famille. Il soutient scolairement son filleul et le guide vers des études à la hauteur de son potentiel, à travers une rencontre par mois environ à l’école pour faire le point.

Le mentor de la sphère professionnelle – salarié d’une entreprise ou agent d’une collectivité partenaire – lui apporte une ouverture sur le monde. Il l’encourage à croire en son potentiel, nourrit sa curiosité et crée une passerelle vers le monde professionnel. Le mentor et le jeune se retrouvent environ une fois par mois et choisissent ensemble le lieu de leur rencontre : visite de musée, concert, rencontre avec des professionnels de son réseau, visite de son entreprise, participation à des ateliers.