La voie professionnelle : vers des parcours d’excellence


Longtemps perçue comme une voie de repli, la voie professionnelle propose pourtant de nombreuses opportunités de construire des parcours d’excellence. À la rentrée 2021, elle représente environ 11% de la population scolaire (DEPP, Repères et références statistiques, 2023).

Cependant, l’orientation vers cette voie reste encore déterminée par l’origine sociale des élèves. Un tiers des enfants d’ouvriers sont dirigés vers un CAP ou un bac professionnel, tandis que seulement 19% de ces enfants poursuivent en lycée général et technologique, contre 30% des enfants de cadres (Observatoire des inégalités, 2023). Ces statistiques révèlent une tendance à orienter davantage les élèves des milieux populaires vers l’enseignement professionnel, même à niveau équivalent.

Au-delà de l’orientation au moment l’entrée au lycée, l’enjeu principal réside dans la poursuite d’étude et l’insertion professionnelle après l’obtention de leur bac pro ou CAP. Beaucoup de jeunes passés par la voie professionnelle peinent à trouver un emploi correspondant à leur qualification, souvent à cause d’un manque de réseau et de soutien dans la recherche d’emploi ; ou à envisager une poursuite d’études, par manque d’opportunités et d’encouragements.

L’accompagnement par le double mentorat, qu’offre Télémaque Pro, devient alors essentiel dans la valorisation de la voie professionnelle et la facilitation de l’insertion professionnelle des jeunes diplômés.

Avec plus de 360 filleuls en juin 2024, Télémaque Pro valorise et soutient la voie professionnelle comme une véritable voie d’excellence. Le programme accompagne les jeunes de la seconde professionnelle (ou la première année de CAP) jusqu’à la deuxième année post-bac. L’objectif de cet accompagnement est simple : la poursuite d’études et l’insertion professionnelle afin que chacun trouve sa voie. Cet accompagnement personnalisé comprend 3 volets :

Le double mentorat école-entreprise : associant un mentor d’entreprise et un mentor d’établissement scolaire, qui permet aux jeunes d’avoir un accompagnement sur leur orentiation et leur projet professionnel. Ils vont alors apporter aux jeunes des clés de compréhension du monde professionnel et partager leur réseau. Le mentor peut ainsi être mis à contribution en amont de la recherche de stage pour échanger sur le projet, la stratégie de recherche comme par exemple : relire un CV, une lettre de motivation, aider le jeune à préparer au mieux ses entretiens…

Des activités pédagogiques : à travers des formations telles que la Formation « Je développe mon Potentiel », axée sur la prise de parole en public et les compétences de travail en équipe, et les Journées des Lycéens, qui incluent des sessions d’orientation et l’accès à des informations fiables via Mon Avenir en Grand, notre plateforme digitale offrant divers contenus leur permettant de développer leur potentiel, s’orienter et trouver leur voie. Nous proposons également des animations collectives, telles que des visites de salons professionnels et d’entreprises partenaires, avec des témoignages inspirants de collaborateurs, qui viennent compléter cet accompagnement.

En outre, des actions spécifiques peuvent être mises en œuvre selon les besoins individuels des jeunes, comme des cours de soutien en français et en mathématiques, des consultations de soutien psychologique, des conseils en gestion budgétaire et des cours de français dispensés par des associations partenaires dans certaines régions.

Des aides financières : qui permettent aux jeunes de financer une partie des activités (culturelles et pédagogiques) réalisées individuellement ou avec leurs mentors ; ainsi qu’un projet découverte à un moment clé de leur parcours.

La réussite de jeunes comme Corentin Lucas et Marcel Sanda, filleuls Télémaque et étudiants en CPGE (Classe préparatoire aux Grandes Ecoles) TSI (technologie et sciences industrielles) au lycée Monge de Chambéry, démontrent que les élèves de la voie professionnelle peuvent également rejoindre des voies d’excellence.

« Télémaque m’a permis d’effectuer plein d’activités diverses comme des sorties au cinéma, des visites d’entreprise et culturelles et j’ai pu financer un voyage au Japon. J’ai pu me projeter sur une classe prépa et je retiens également la cérémonie du bac au Centre Pompidou qui m’a beaucoup marqué. », nous explique Corentin

Le programme, initialement soutenu par la Fondation Française des Jeux, accompagne des jeunes dans une trentaine de lycées professionnels et CFA en Île-de-France, Auvergne-Rhône-Alpes, Occitanie, Hauts-de-France, Provence-Alpes-Côte d’Azur et Nouvelle Aquitaine.

En 2023, grâce au contrat à impact soutenu par le ministère du Travail, de l’Emploi et de l’Insertion, Télémaque Pro a obtenu un appui financier de 2,8 millions d’euros de partenaires engagés tels que BNP Paribas, la Banque des Territoires, Citizen Capital, INCO, Phitrust et Quaero Capital. 100 nouveaux lycéens professionnels et apprentis ont rejoint les 150 jeunes déjà accompagnés par une équipe dédiée assurant le suivi des mentorats.  

L’objectif ambitieux d’atteindre 400 jeunes accompagnés en 2024, puis 600 d’ici 2025, démontre notre engagement à revaloriser la voie professionnelle et à générer un véritable ascenseur social en France. Il vise à répondre à l’appel du Président de la République pour que 100 % des élèves volontaires de lycée professionnel aient un mentor d’ici 2025.

Ceux qui en parlent le mieux sont ceux qui l’ont vécu ! Découvrez les témoignages inspirants d’Amin Bensalaa, Bénédicte Manga, Anmol Thapa et Zaidine Youssouf, filleuls et Alumni Télémaque Pro. Grâce à notre programme d’accompagnement, ils ont pu devenir acteurs de leur réussite et concrétiser leurs rêves professionnels. Leurs parcours de réussite démontrent ainsi l’impact concret et significatif de Télémaque Pro sur la trajectoire des jeunes accompagnés.

Amin Bensalaa : “J’ai voulu très tôt me spécialiser dans l’électricité en découvrant le domaine du génie électrique et de l’électrotechnique. La voie professionnelle était ce qu’il y avait de plus concret, de plus précis et amenant une spécialisation très tôt post-collège. J’ai donc fait un baccalauréat Métiers de l’électricité et de ses environnements connectés (obtenu avec mention très bien). Après un BTS et une licence professionnelle en apprentissage, je prépare ma rentrée en cycle ingénieur énergétique et climatique à l’ECAM-EPMI en alternance.”

Bénédicte Manga : “Je suis actuellement en Mention Complémentaire « Pâtisserie, glacerie, chocolaterie, confiserie ». J’ai été apprentie Pâtissière pendant 2 ans au sein du CFA Médéric.  ’aime cuisiner depuis toute petite. A la maison, nous sommes 6 enfants et ma mère nous préparait souvent des gâteaux. Je l’aidais souvent, elle m’avait d’ailleurs offert un petit fouet et j’utilise encore aujourd’hui.

Et puis j’avais trop d’énergie pour rester assise derrière un bureau la journée entière. Au collège, cela se passait très bien pourtant : j’étais une élève expansive, j’avais beaucoup d’amis, je faisais du théâtre…

J’avais 14 ans quand j’ai intégré le CFA Médéric. C’était un gros changement : je quittais le collège, où on est très encadré, pour un CFA où on attend beaucoup plus d’autonomie de notre part ; je changeais d’établissement scolaire pour la 1ère fois ; je laissais derrière moi mes amis ; je découvrais le monde du travail pour la 1ère fois… Ce n’était pas une période évidente mais je ne regrette pas mon choix !

Ce qui me donne envie de me lever à 3h30 du matin, c’est mon objectif : être un jour à la tête de ma propre boutique et vendre mes pâtisseries. Pour ça, il me faut encore beaucoup apprendre !

Anmol Thapa : “Je suis passionné par le domaine de l’hôtellerie-restauration, plus particulièrement la pâtisserie. Mes études m’ont conduit à fréquenter des établissements prestigieux tels que le CFA Médéric et l’école Ferrandi Paris, où j’ai pu améliorer mes compétences. Grâce au dévouement de mes enseignants et de mon maître d’apprentissage, j’ai pu acquérir de solides compétences dans ce secteur exigeant. Au fil des années, j’ai eu l’occasion de rencontrer des professionnels talentueux et d’assister à de nombreuses master classes, enrichissant ainsi mon savoir-faire et ma créativité en pâtisserie.

Zaidine Youssouf : Durant mon parcours scolaire, j’ai fait un Bac professionnel ORGO (organisation et réalisation du gros œuvre) et actuellement je suis en première année de BTS. Mon envie de découvrir le monde du travail très tôt et d’être polyvalent dans les métiers du Bâtiment m’ont emmené à la voie professionnelle.

Amin Bensalaa : “Je suis extrêmement reconnaissant d’avoir bénéficié du parcours Télémaque Pro en tant que filleul et désormais alumni. Télémaque m’a apporté un soutien moral, scolaire et une aide à l’orientation. J’ai pu également réaliser des sorties culturelles et de loisirs avec mon mentor. En résumé, Télémaque m’a apporté tout ce dont j’avais besoin dans mon parcours scolaire et professionnel et même bien plus encore !

Bénédicte Manga : “Télémaque m’a permis de m’ouvrir davantage vers l’extérieur. Quand je ne travaille pas, j’ai plutôt tendance à rester chez moi. Participer à des sorties avec d’autres jeunes accompagnés par Télémaque ou avec ma mentor me pousse à sortir et à découvrir de nouvelles choses. J’ai beaucoup apprécié la visite effectuée récemment au Musée du Chocolat avec ma mentor, Adeline.

Télémaque c’est aussi une aide financière et matérielle : à la rentrée, je change d’établissement scolaire et je dois acheter de nouveaux équipements (matériel, tenues…). Je vais pouvoir bénéficier d’un coup de pouce financier de la part de l’association pour limiter les frais à la charge de ma famille.

Anmol Thapa : “En 2022, j’ai eu la chance de rejoindre l’association Télémaque. Cela fait maintenant 2 ans que je fais partie de cette merveilleuse organisation, accompagné par une mentore exceptionnelle : Inès OUESLATI. Ce programme m’a non seulement permis d’approfondir mes connaissances générales, mais aussi de rencontrer des personnes extraordinaires au sein de l’association.

Que ce soit sur le plan professionnel ou personnel, ces personnes ont toujours été à l’écoute, prêtes à partager des conseils précieux. Ce qui me touche particulièrement, c’est la volonté de construire des relations amicales avec les filleuls, une approche humaine que j’apprécie énormément chez les professionnels de Télémaque. Je suis profondément reconnaissant envers l’association qui a également pris en charge les frais liés à des sorties culturelles réalisées avec ma mentor.

Zaidine Youssouf : “Ce programme m’a aidé à m’améliorer en expression orale et écrite, j’ai aussi pu développer ma culture générale. Grâce au mentorat, je sais à peu près ce que je veux faire plus tard, j’ai découvert des endroits que je ne découvrirais jamais ailleurs qu’avec Télémaque.

Amin Bensalaa : “Le succès dont je suis le plus fier dans mon parcours en étant issu de la voie professionnelle, c’est d’intégrer une école d’ingénieur par apprentissage en ayant découvert le monde de l’entreprise dans un grand groupe comme Bouygues, et en plus de ça, sur le siège social. Obtenir un BAC+5 en venant de la voie professionnelle est une réelle fierté et un honneur !”

Anmol Thapa :Je suis ravi de pouvoir annoncer que j’ai obtenu mes diplômes français, une étape évidemment très importante dans ma vie. Ces diplômes sont la clé d’accès vers le monde professionnel, où je suis prêt à relever de nouveaux défis. Grâce à ces réussites, j’ai acquis de l’expérience et appris à surmonter divers obstacles rencontrés dans le milieu du travail. Ces expériences m’ont permis de grandir sur le plan personnel et professionnel.

Zaidine Youssouf : Mon succès que j’estime avoir est la réussite du BTS et ainsi poursuivre des études post-supérieures.

Amin Bensalaa :Choisis une filière ou plus largement un domaine qui te plaît et dont tu es passionné ! Malgré les stigmatisations que la voie professionnelle peut parfois subir, sois fort(e) et montre-leur que tu peux tout à fait réussir en étant dans la voie professionnelle ! Sois patient et ne complexe pas par rapport à des parcours de la voie générale. Car tu peux tout à fait réussir dans la voie professionnelle en persévérant !

Bénédicte Manga :Si possible, je conseillerais de travailler au sein d’une entreprise située à proximité de l’établissement scolaire pour limiter la fatigue et les changements d’itinéraire. Avant de recruter un apprenti en contrat d’apprentissage, certaines entreprises proposent un ou plusieurs jours d’essai [épreuve de courte durée destinée à évaluer la qualification professionnelle et l’aptitude du jeune apprenti à occuper l’emploi proposé, ndlr]. Ces jours d’essai doivent vraiment être mis à profit pour se faire une idée de l’ambiance et des relations au sein de l’entreprise.

Étudier en voie pro, c’est beaucoup de pression, notamment en Pâtisserie. Pour réussir, il faut aussi apprendre à se détendre : je lis beaucoup de livres de fiction en anglais, je fais un peu de guitare électrique (j’adore la musique grunge et le rock) et je tente d’apprendre l’italien en autodidacte.

Anmol Thapa :La voie professionnelle, c’est apprendre un métier et c’est la voie royale pour trouver un travail. Mais pour réussir, il faut avoir confiance en soi, il faut oser prendre des initiatives, il faut rester constant sur son projet et ne rien lâcher. Il faut bien sûr aimer le métier que l’on a choisi. Quand on est passionné, tout est plus facile et tout devient possible.

Zaidine Youssouf : “Mon conseil pour réussir dans la voie professionnelle et générale est de bien s’entourer, de pratiquer une passion, d’avoir une vie spirituelle, de prendre des habitudes saines et de moins consulter les réseaux sociaux et les jeux vidéo. Choisissez un métier qui vous plaît et non pas un métier qui vous fera seulement gagner de l’argent.


La voie professionnelle, longtemps marginalisée, se révèle aujourd’hui comme une voie d’excellence offrant des opportunités concrètes et valorisantes. Les témoignages inspirants d’Amin, Bénédicte, Anmol et Zaidine démontrent qu’avec un accompagnement de qualité, de la persévérance et de la détermination, chaque jeune peut s’épanouir et réussir dans ce parcours. Télémaque Pro joue un rôle crucial en soutenant ces talents, leur offrant des perspectives professionnelles prometteuses.